CALENDRIER

RESTEZ CONNECTES
RECHERCHE
Journée nationale du Souvenir des héros et des victimes de la déportation
Discours prononcé à l’issue de la cérémonie
Publié le mercredi 5 mai 2010

Journée nationale du Souvenir des héros et des victimes de la déportation

Le Centre Gay et Lesbien de Nantes représente le Mémorial pour la Déportation Homosexuelle.
Nous portons en cette journée le souvenir de la déportation pour motif d’homosexualité.

Nous luttons contre le silence et la honte.

Silence des arrestations qui eurent lieu pendant la seconde guerre mondiale.
Honte de ces hommes et de ces femmes arrêtés et déportés.

Silence de ces hommes et de ces femmes dans les camps, humiliés et torturés.
Honte de ces morts oubliées.

Et pour ceux qui sont revenus :
Honte vécue lors de leur retour des camps : comment assumer le motif de sa déportation ?
Silence des personnes pendant de nombreuses années d’après guerre.

Silence des autorités, qui nièrent jusqu’en 2001 la réalité de ces déportations.
Silence des associations d’anciens combattants qui, aujourd’hui encore à Nantes, refusent de nous associer à la préparation de cette cérémonie et au financement de la gerbe commune.

Seul Pierre Seel a rompu le silence et la honte et a témoigné en tant qu’ancien « Triangle rose ».
Et aujourd’hui, nous, associations de défense des gays et des lesbiennes, parlons haut et fort pour ces hommes et ces femmes, morts à cause de l’ignominie nazie, du silence et de la honte.

Le Centre Gay et Lesbien de Nantes et le Mémorial pour la Déportation Homosexuelle demandent à être associés à la préparation de cette cérémonie, dans un esprit de respect et de compréhension mutuels afin de contribuer au dialogue entre les générations et à la transmission de la mémoire.

Nous sommes attachés à l’unité du souvenir de la déportation. C’est la raison pour laquelle nous demandons aux associations d’anciens Combattants, Résistants et Déportés d’accepter notre participation financière à l’achat de la gerbe commune déposée en hommage à ’’tous les déportés’’.

Nous demandons également qu’un discours officiel, lu pendant les cérémonies rende explicitement hommage à toutes les catégories de déporté(e)s, avec citation des différents motifs de déportation, dont l’homosexualité.

Enfin, nous tenons à rendre hommage à Jean Le Bitoux, figure historique du mouvement LGBT français et président fondateur du Mémorial de la Déportation Homosexuelle qui s’est éteint mardi 20 avril 2010.

Centre LGBT de Nantes - Mémorial pour la Déportation Homosexuelle - 25 avril 2010

Soutenir par un don