RESTEZ CONNECTES
RECHERCHE
Plateforme Égalité des Droits
Publié le jeudi 12 juin 2014

Dans le cadre de la promotion des droits humains et des libertés fondamentales, le centre LGBT de Nantes a notamment pour mission de lutter contre les discriminations fondées sur les mœurs, l’orientation sexuelle ou l’identité de genre.

L’obtention du droit de se marier entre personnes de même sexe est une avancée. Pourtant nous n’avons toujours pas accès aux mêmes droits que les personnes hétérosexuelles.

Citoyens égaux ! Nous revendiquons le droit à l’Égalité par :

UN ACCÈS A LA PARENTALITÉ POUR TOU-TE-S

- L’ouverture de la PMA (Procréation Médicalement Assistée) à toutes les femmes.
- Adaptation du Droit de la Famille aux évolutions des familles françaises dont les familles LGBT font partie intégrante. Reconnaissance du lien de filiation pour le parent social et entrée en vigueur du statut de tiers.
- Adoption possible pour les couples de même sexe ou de sexe différent, mariés ou non.
- Autoriser la conservation des gamètes ou ovocytes pour les personnes transidentitaires. Non à la stérilisation forcée !

LA RECONNAISSANCE DU GENRE ET DE L’IDENTITÉ

- Libre choix des parcours de santé, de transition ainsi que des praticiens pour les personnes transidentitaires en conformité avec la loi censée s’appliquer à tous et à toutes.
- Retrait de la transidentité de la liste des maladies mentales de l’OMS et dépsychiatrisation totale et effective de la transidentité.
- Autoriser la possibilité de changer de nom par une procédure rapide, transparente et accessible. Le changement de genre à l’état civil relève d’un cheminement personnel et l’État ne devrait pas conditionner la reconnaissance du genre à des obligations médicales (diagnostics psychiatriques, traitements hormonaux et interventions chirurgicales).
- Encourager les études socio-démographiques pour rendre visibles et audibles les populations transidentitaires.
- L’arrêt des opérations mutilantes à la naissance sur les personnes intersexuées. Reconnaître la liberté de choix de sexe à chaque individu.

DES ACTIONS DE SANTÉ

- L’ouverture du don du sang à toutes les catégories de population. L’orientation sexuelle ne doit pas être un critère de sélection des donneurs, seules les pratiques sexuelles doivent être prises en compte.
- Mise en œuvre d’actions de santé publique de prévention du suicide des jeunes LGBTI.
- Mise en place de réelles campagnes régulières, ciblées et innovantes de prévention et de dépistage du VIH et des IST, auprès des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, des femmes ayant des relations sexuelles avec des femmes et des personnes transidentitaires, avec entre autre des tests rapides de dépistage des hépatites virales.
- Accès aux soins et aux traitements pour les personnes séropositives au VIH ou aux hépatites, quelque soit leur milieu d’appartenance ou d’origine.
- Levée de l’interdiction de soins funéraires de conservation à l’encontre des personnes ayant vécu avec le VIH et/ou une hépatite.
- Soutiens financiers garantissant aux acteurs de santé LGBT les conditions de travail nécessaires au bon exercice de leurs missions.

DES ACTIONS DE LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS

- Qu’il soit accordé un droit d’asile aux personnes persécutées en raison de leur orientation sexuelle, réelle ou supposée ou de leur identité de genre.
- Former les professionnel-le-s des milieux éducatifs, médico-sociaux et des fonctions publiques aux questions d’identité de genre et d’orientation sexuelle et à toutes les formes de discriminations, symboliques où réelles et leurs conséquences.
- Développer les interventions en milieu scolaire, pour une éducation à la diversité des relations amoureuses, d’égalité des sexes et de respect des genres, dès l’école.
- Inscrire la lutte contre les discriminations au programme des cours d’éducation civique et sensibiliser les élèves aux questions de santé, d’orientation sexuelle et d’identité de genre.
- Mise en place de campagnes nationales assumées de lutte contre les discriminations.
- Lutte active contre les discriminations sur le lieu de travail et dans l’accès aux prêts et assurances pour les personnes porteuses du VIH.
- La dépénalisation de l’homosexualité et de la transidentité dans les pays où son orientation sexuelle ou son identité de genre constitue encore un crime ou un délit pouvant conduire jusqu’à la peine de mort ou des peines d’emprisonnement.

Signataires

Amnesty International - APGL (Association des Parents et futurs parents Gays et Lesbiens) - Association Les Filles - Bears & Cie - CLGBT Rennes - Contact Loire Atlantique - David & Jonathan - Les Dérailleurs - Les Dures à Queer - ENIPSE (Equipe Nationale d’Intervention en Prévention et Santé pour les Entreprises) - Espace Simone de Beauvoir - Femmes Entre Elles - Parti de Gauche 44 - Planning Familial - SIS Animation - WonDerGround
Documents :
Soutenir par un don